Nos élus subventionnent le privé au détriment du public !

 « C’est la crise ! », rabâchent les élus de tous bord pour justifier les coupes drastiques dans les budgets. L’austérité se généralise effectivement dans l’ensemble des collectivités saccageant toujours plus les services publics. On pourrait alors légitimement penser que les élus dépensent avec parcimonie les deniers publics pour le bien commun. Pas de roses sans épines ! a scruté de plus près les délibérations de la ville et de la métropole de Montpellier ainsi que du Conseil départemental de l’Hérault. Et, surprise, les élus subventionnent allègrement le secteur privé ! Au détriment des emplois publics et des associations. Lire la suite

À Montpellier, le moustique tigre ne manque pas de piquant !

Il y a sept mois, une petite bête a fait de Montpellier un centre épidémiologique et médiatique. Le responsable ? Le moustique tigre qui délivre chikungunya et dengue et qui avait alors semé la panique dans la ville. Des habitant-e-s ont effectivement été contaminé-e-s par le chikungunya. Désormais, l’animal piqueur est bien installé et d’après l’Institut de veille sanitaire (I.N.V.S.), l’agglomération de Montpellier va devoir s’habituer à sa présence. Et tout faire pour prévenir de nouvelles contaminations. Lire la suite

Saurel, le baron de province

Quelles sont les racines politiques de Philippe Saurel, le maire divers droite et président de la métropole de Montpellier ? L’envie de pouvoir avons-nous envie de répondre. Quelle est sa vision politique ? La mainmise sur le pouvoir local analysons-nous de ses actions politiques. À regarder de plus près son parcours, on comprend que ce ne sont pas les idéaux des Lumières qui l’animent. Bien au contraire, au moment de la fusion des régions, Saurel apparaît tel qu’il semble avoir toujours été : un baron de province aux valeurs bien conservatrices. Lire la suite

Eau : le cocktail explosif qui coule dans nos robinets !

Philippe Saurel, président de Montpellier métropole, affublé de son nouveau chien de garde faisant office de caution de gauche René Revol, maire de Grabels et vice-président en charge de la régie publique de l’eau, se gargarise de mettre en place un vrai service public de l’eau sur le territoire de la métropole. Une annonce à relativiser quant aux actes. Les groupes privés sont encore bien présents dans la gestion de notre eau. Et d’ailleurs, en nous abreuvant de belles paroles, quelle eau publique nous font boire les deux compères ? Lire la suite

La Mogère : gare aux imposteurs !

Avec les élections départementales, le débat autour de la construction d’une seconde gare à Montpellier a été ranimé. La secrétaire nationale d’Europe écologie les verts (EELV), Emmanuelle Cosse, le maire de Grabels et membre du bureau national du Parti de gauche (PG), René Revol, le député européen, José Bové, le député du Gard, Christophe Cavard, l’ancien conseiller général de l’Hérault, Christian Dupraz : tous ont dit leur refus de voir sortir de terre la Gare Sud de France, aussi dite gare de la Mogère. Durant cette campagne l’intégralité des binômes d’EELV et du Front de Gauche ont axé leurs programmes autour de cette problématique. Pas de roses sans épines profite donc de ce coup de projecteur pour faire le point politique, citoyen et médiatique sur le sujet. Lire la suite

Élections départementales : les masques tombent !

La vie démocratique de ces dernières années est de plus en plus rude pour l’électorat de gauche. Les élections départementales en sont un exemple de plus. Dans l’Hérault, l’extrême-droite arrive au second tour dans vingt-deux cantons sur vingt-cinq. En ne se battant plus pour des idées, la gauche dans son ensemble a déçu. Et fait du même coup le jeu d’un Front national tapi dans l’ombre de ses ambitions électoralistes. Les appels pour le second tour sont désormais connus. Et, sur fond de préparation des élections régionales, les masques tombent ! Lire la suite

Journée pour les droits des femmes : et les 364 autres ?

A l’occasion de la journée internationale pour les droits des femmes qui a lieu tous les 8 mars, Pas de roses sans épines a décidé de dresser un petit bilan sur la situation à Montpellier. Dans notre ville, les inégalités hommes/femmes sont criantes. Le taux d’activité des 25-54 ans est de 89% chez les hommes et de 81% chez les femmes alors que le salaire net horaire moyen passe de 14 euros pour les hommes à 12 euros pour les femmes. Tandis que cette journée est de plus en plus dévoyée par des marques qui y voient la célébration de l’idéal féminin, il est plus que nécessaire de revenir au cœur du problème. Les inégalités ont la vie longue et Montpellier ne fait pas exception. Lire la suite

Languedoc-Roussillon : appel de la culture en danger !

Nous relayons ici l’appel de la culture en danger dans la région Languedoc-Roussillon. Effectivement, les budgets sont sabrés, des événements sont sur la sellette et des fermetures de lieux sont annoncées ! Ce contexte d’austérité attaque en plein cœur un monde culturel déjà bien mis à mal par la récente réforme de l’indemnisation chômage des intermittents du spectacle. Nous traiterons plus en longueur ce dossier qui promet d’être explosif en pleine campagne d’élections départementales où aucun candidat ne parle de la compétence culture du nouveau Conseil départemental !

Soutenez massivement cette action en signant la pétition ici. Lire la suite