Créons la démocratie !

Ces élections régionales ont démontré une nouvelle fois que la démocratie représentative en France est à bout de souffle. Malgré un regain de participation au second tour pour « faire barrage au Front national », les scores ne sont pas flamboyants. La peste brune a permis un tour de force extraordinaire : faire passer à la trappe ce pour quoi on vote (les programmes politiques) et créer des alliances incongrues avec une gauche écolo-radicale qui a rallié sans problème la gauche libérale du PS. Pendant ce temps, les citoyens qui n’attendent plus rien de leurs élus, fabriquent leur laboratoire démocratique. Lire la suite

État d’urgence à Montpellier : consomme et tais toi !

Les samedi 28 et dimanche 29 novembre 2015 doivent être les jours phares de la mobilisation citoyenne sur les questions climatiques. Paris, Johannesburg, Berlin, Sydney, Ottawa, Barcelone, c’est aux quatre coins de la planète que s’organise la Marche mondiale pour le climat. Une pression populaire nécessaire à la veille de l’ouverture de la COP21. Malheureusement les attentats qui ont frappé la capitale le 13 novembre dernier ont largement terni le paysage et abasourdi plus d’un citoyen. Après un deuil nécessaire, les organisations ont tout de même souhaité poursuivre la mobilisation en insistant sur le vivre-ensemble. C’était sans compter le coup de grâce législatif du gouvernement noircissant encore le tableau. En effet, quelques jours après les événements tragiques, députés et sénateurs votent la prolongation de l’état d’urgence pour trois mois, renforçant par la même les pouvoirs policiers. Le Premier ministre, Manuel Valls lâchera même : « On doit parfois restreindre nos libertés pour assurer la sécurité des Français ». Peu de temps après le couperet tombe, la marche parisienne est interdite et il en sera de même dans toutes les villes : Toulouse, Pau, Bordeaux, La Rochelle, Rennes ou encore Montpellier où la nouvelle est arrivée par communiqué de presse de la préfecture à moins de quatre jours de la manifestation. Lire la suite

Élections régionales : l’obsolescence citoyenne programmée !

Pour les élections régionales de décembre prochain, les candidats se sont parés de leurs plus beaux atours pour emmener dans leur parade amoureuse « les citoyens ». Mieux, ils revendiquent même des listes avec des « citoyens » 100% pur jus à l’intérieur ! Mais, à traîner au buffet des appareils politiques sur le déclin, le breuvage reste amer. La liste de Gérard Onesta d’Europe Écologie-Les Verts est un cas d’école. Pas de roses sans épines ! a mis la main sur le document interne expliquant l’ensemble de la stratégie et de la répartition des places. Et à cette lecture, on apprend que les apparatchiks se sont juste fardés de citoyenneté. Lire la suite

Quand les élus s’affichent, la démocratie s’effrite à Montpellier

Au niveau d’une ville comme Montpellier, rares sont les moyens pour les citoyens de s’exprimer. Il y a bien les élections, dont les municipales ayant lieu tous les 6 ans, mais avec 51% d’abstention, blancs et nuls au premier tour en 2014 et 46.5% au second, ce scrutin ne semble pas passionner les foules. Ce qui explique que Philippe Saurel soit devenu maire avec seulement 20.5% des inscrits. Un record parmi les dix plus grandes villes françaises ! Pour donner leur avis, les citoyens peuvent également opter pour une participation aux conseils de quartiers. Ces derniers sont obligatoires dans une ville de la taille de Montpellier mais demeurent uniquement consultatifs. Autant dire que les décisions restent entre les mains de la mairie, fut-elle élue par 11% des habitants. Lire la suite