Élections départementales : ne demandez pas le programme !

Les listes pour les élections départementales dans l’Hérault viennent d’être clôturées pour le premier tour du 22 mars prochain. La préfecture relève 135 binômes paritaires  dans le département, soit 270 candidats. Sur les cinq cantons de Montpellier, il y a 34 binômes (68 candidats) qui se disputent les places au Conseil départemental (ex-Conseil général). La campagne est donc lancée et reste poussive. Et à regarder de près les premiers documents de propagande, on remarque que beaucoup ne semblent même pas connaître l’institution dans laquelle ils briguent un mandat.

Si avec la réforme territoriale actuelle, les compétences n’ont pas encore été dispatchées entre métropole et département, il suffit pourtant de partir sur les grandes compétences inhérentes à l’échelon départemental. Le manque de fond politique ne va pas mobiliser en masse des citoyens déjà largement atterrés par leurs représentants. Pour cette élection, surtout, ne demandez pas le programme !

Lire la suite

La gabegie extrême des subventions au FISE

Le Festival international des sports extrêmes (FISE) est un événement connu et reconnu à Montpellier. Pendant plusieurs jours, en bordure du Lez, le FISE brasse des milliers de spectateurs par an. En grande partie des adolescents en mal de sensations fortes. Les épreuves s’enchaînent à un rythme soutenu avec des participants cotés dans leur domaine (BMX, roller, skate, trottinette). Si la renommée du FISE n’est plus à faire, son financement par les collectivités pose sérieusement question comme le soulève le rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC).

Lire la suite