Baisse du prix de l’eau : Montpellier noyée sous la propagande !

À partir du 1er janvier 2016, du changement s’opère dans le domaine de l’eau sur toute la métropole de Montpellier. Suite aux votes des élus, une régie publique de la distribution de l’eau va débuter dans 13 communes de la métropole et ainsi occasionner une baisse minime de son prix. Côté assainissement en revanche, le changement n’est pas à l’ordre du jour et la multinationale Veolia conserve une bonne partie du butin. Contrats douteux, communication mensongère et impostures électorales, enfilez palmes et tuba, nous voici plongés de le marigot politique local, souvent imbuvable ! Lire la suite

La Mogère : gare aux imposteurs !

Avec les élections départementales, le débat autour de la construction d’une seconde gare à Montpellier a été ranimé. La secrétaire nationale d’Europe écologie les verts (EELV), Emmanuelle Cosse, le maire de Grabels et membre du bureau national du Parti de gauche (PG), René Revol, le député européen, José Bové, le député du Gard, Christophe Cavard, l’ancien conseiller général de l’Hérault, Christian Dupraz : tous ont dit leur refus de voir sortir de terre la Gare Sud de France, aussi dite gare de la Mogère. Durant cette campagne l’intégralité des binômes d’EELV et du Front de Gauche ont axé leurs programmes autour de cette problématique. Pas de roses sans épines profite donc de ce coup de projecteur pour faire le point politique, citoyen et médiatique sur le sujet. Lire la suite

Élections départementales : les masques tombent !

La vie démocratique de ces dernières années est de plus en plus rude pour l’électorat de gauche. Les élections départementales en sont un exemple de plus. Dans l’Hérault, l’extrême-droite arrive au second tour dans vingt-deux cantons sur vingt-cinq. En ne se battant plus pour des idées, la gauche dans son ensemble a déçu. Et fait du même coup le jeu d’un Front national tapi dans l’ombre de ses ambitions électoralistes. Les appels pour le second tour sont désormais connus. Et, sur fond de préparation des élections régionales, les masques tombent ! Lire la suite

Où est passé le socialisme du quotidien ?

Au lendemain du premier tour des élections départementales, le constat est sans appel : l’extrême-droite est présente au second tour dans vingt-deux cantons sur vingt-cinq dans l’Hérault. À Montpellier, le FN sera présent dans quatre cantons sur cinq dimanche prochain ! Le 22 février, nous écrivions : « On comprend que ce n’est pas le fond politique qui préoccupe. (…) Pendant ce temps-là, l’Hérault prend le risque de devenir d’un bleu azur moucheté de taches brunes. » Pas besoin d’être grand clerc, il suffisait de constater le vide politique des programmes des partis. Quant à « la gauche sans fond », elle a depuis longtemps déserté le terrain idéologique pour se draper dans l’effroi face à la montée du FN. Quand ce cercle vicieux s’accélère, c’est la République qui est pris de vertige. Et les citoyen-ne-s ont la nausée.

Lire la suite

Canton 3 : au centre des convoitises !

Les 22 et 29 mars prochains, les citoyens sont invités à élire leurs conseillers départementaux. Après les cantons I et II, Pas de roses sans épines ! s’intéresse au 3 canton de Montpellier, aussi 17 canton de l’Hérault, composé des Aubes, la Pompignane, l’Ecusson, la Comédie, les Beaux-Arts, Antigone, Parc à Ballons, Rives du Lez, Richter, Port-Marianne, Odysseum, Jardins de la Lironde et Grammont. Ce territoire comprend l’ancien canton de Philippe Saurel, maire de Montpellier. Le binôme qui en ressortira victorieux  sera un vrai symbole contre l’hyper-maire. « Les Sauréliens » ont donc la pression. Lire la suite

Canton 2 : La foire aux contradictions !

Après avoir analysé la situation politique sur le canton Montpellier I, Pas de roses sans épines poursuit son décryptage en passant au canton II, aussi 16e canton de l’Hérault. Modification des compétences, redécoupage des cantons, tout est chamboulé. Pourtant les 22 et 29 mars, il faudra bien élire vos deux représentants qui siègeront parmi les 50 conseillers départementaux. Petit éclairage sur ce nouveau territoire électoral qui comprend Les Cévennes, Saint-Clément, Cité Astruc, Clémentville, Père Soulas, Saint-Priest, Hôpitaux-Facultés, le Zoo du Lunaret, le Plan des Quatre-Seigneurs, Vert-Bois et Euromédecine. Lire la suite

Canton 1 : À l’assaut des quartiers populaires !

Les 22 et 29 mars prochains auront lieu les élections départementales. A cette occasion la ville de Montpellier a été divisée en cinq cantons. Pas de roses sans épines a décidé d’analyser et de décrypter la situation politique sur chacun de ces territoires électoraux, à commencer par le premier. Le canton Montpellier I, aussi 15e canton de l’Hérault, comprend les quartiers suivants : La Paillade, Les Hauts-de-Massane, Mosson, Alco, Celleneuve, Le Petit-Bard, La Pergola, Les Cévennes, Malbosc et la commune de Grabels. Nombre de ces quartiers sont en zone prioritaires, c’est-à-dire que plus de la moitié de la population résidente se situe en dessous du plafondIMG_4897 de 11 600€ par an. Dans ces territoires souvent délaissés ou livrés à eux-mêmes le département joue un rôle essentiel dans le domaine de la culture, du social, du sport ou encore de la santé. Les nombreuses structures du conseil départemental sur le canton en témoigne (Hérault Habitat, Pierrevives, Halles de sport). Mais qui sont donc les candidat-e-s en lice pour siéger au 1000, rue d’Alco ? Petit tour d’horizon.

Lire la suite

René Revol (PG) veut moraliser la vie publique en attaquant la liberté de la presse !

La nouvelle est tomREVOLtebée hier à 23h28 : « René Revol (Parti de gauche) attaque Montpellier journal sur deux fronts judiciaires », apprend-on dans cet article signé Jacques-Olivier Teyssier, le journaliste visé par ces poursuites. Pourtant, Montpellier journal assure un travail indépendant de salubrité publique au vu des enquêtes de terrain fouillées qu’il propose. Il est hallucinant que ce soit un leader de la gauche dite radicale, a fortiori du Parti de Gauche, qui entame ces démarches. Encore plus étonnant quand on sait comment René Revol mène sa barque en coulisse.

Lire la suite