René Revol, l’apparatchik

Pas de roses sans épines ! poursuit son herbier politique en épinglant les élus de la métropole de Montpellier. Ainsi, il est toujours intéressant de faire l’historique des parcours politiques au regard des actions d’aujourd’hui pour comprendre ces personnages qui nous gouvernent. Après s’être intéressé à Philippe Saurel maire divers droite se révèlant être un vrai baron de province, nous nous intéressons à l’un de ses fidèles vice-présidents : René Revol. Lire la suite

Élections départementales : les masques tombent !

La vie démocratique de ces dernières années est de plus en plus rude pour l’électorat de gauche. Les élections départementales en sont un exemple de plus. Dans l’Hérault, l’extrême-droite arrive au second tour dans vingt-deux cantons sur vingt-cinq. En ne se battant plus pour des idées, la gauche dans son ensemble a déçu. Et fait du même coup le jeu d’un Front national tapi dans l’ombre de ses ambitions électoralistes. Les appels pour le second tour sont désormais connus. Et, sur fond de préparation des élections régionales, les masques tombent ! Lire la suite

Canton 1 : À l’assaut des quartiers populaires !

Les 22 et 29 mars prochains auront lieu les élections départementales. A cette occasion la ville de Montpellier a été divisée en cinq cantons. Pas de roses sans épines a décidé d’analyser et de décrypter la situation politique sur chacun de ces territoires électoraux, à commencer par le premier. Le canton Montpellier I, aussi 15e canton de l’Hérault, comprend les quartiers suivants : La Paillade, Les Hauts-de-Massane, Mosson, Alco, Celleneuve, Le Petit-Bard, La Pergola, Les Cévennes, Malbosc et la commune de Grabels. Nombre de ces quartiers sont en zone prioritaires, c’est-à-dire que plus de la moitié de la population résidente se situe en dessous du plafondIMG_4897 de 11 600€ par an. Dans ces territoires souvent délaissés ou livrés à eux-mêmes le département joue un rôle essentiel dans le domaine de la culture, du social, du sport ou encore de la santé. Les nombreuses structures du conseil départemental sur le canton en témoigne (Hérault Habitat, Pierrevives, Halles de sport). Mais qui sont donc les candidat-e-s en lice pour siéger au 1000, rue d’Alco ? Petit tour d’horizon.

Lire la suite

René Revol (PG) veut moraliser la vie publique en attaquant la liberté de la presse !

La nouvelle est tomREVOLtebée hier à 23h28 : « René Revol (Parti de gauche) attaque Montpellier journal sur deux fronts judiciaires », apprend-on dans cet article signé Jacques-Olivier Teyssier, le journaliste visé par ces poursuites. Pourtant, Montpellier journal assure un travail indépendant de salubrité publique au vu des enquêtes de terrain fouillées qu’il propose. Il est hallucinant que ce soit un leader de la gauche dite radicale, a fortiori du Parti de Gauche, qui entame ces démarches. Encore plus étonnant quand on sait comment René Revol mène sa barque en coulisse.

Lire la suite

A la Ferme des Animaux, les cochons sont rois !

Pour fêter la millième vue de ce blog, nous vous proposons une nouvelle version de Pas de roses sans épines ! Nous recentrons aussi son objet : « Le blog de l’info qui pique à Montpellier ! » Effectivement, les choses se sont accélérées ces derniers jours qui nous obligent à revoir quelques détails.

Ainsi, les auteurs de ce blog étaient membres, jusqu’à hier encore, du Parti de Gauche dans l’Hérault. Mais une lettre émanant des deux co-secrétaires, Joël Vézinhet et Muriel Ressiguier, cachés sous le vocable « secrétariat départemental du PG 34 », nous oblige à aller jusqu’au bout de notre démarche. Nous vous laissons découvrir cette charmante missive tout droit sorti de temps anciens. Nous vous l’assurons, elle a pourtant été rédigée ce mois de décembre 2014 ! Goûtez par vous-mêmes la prose : Lire la suite